Skip to content

grêve fonction publique

January 24, 2013

Les syndicats CGT, FSU et Solidaires de la Fonction publique appellent à une journée nationale de grève le 31 janvier dans tous les secteurs, pour protester contre la dégradation de tous les services publics causée par les suppressions massives d’emplois, et contre la baisse du pouvoir d’achat des agents.

Dans la droite ligne de la RGPP (Révision générale des politiques publiques) mise en place par Sarkozy, le gouvernement socialiste continue à couper dans les dépenses publiques. Son plan de « Modernisation de l’action publique », qui vise à réaliser sept à huit milliards d’économies dès 2013, se fera au détriment de l’emploi. Si une embauche de personnel est prévue dans l’Éducation nationale, le gouvernement a bien prévenu qu’elle se fera à effectifs constants, c’est-à-dire en diminuant le nombre de fonctionnaires rattachés à d’autres ministères et celui de salariés des collectivités territoriales ou d’administrations dépendant de l’État, telles que Pôle emploi ou Météo France. Contre « la situation alarmante de pans entiers de la Fonction publique », les syndicats demandent « un moratoire immédiat sur les suppressions d’emplois, et des créations partout où cela est nécessaire ».

Une autre raison du mécontentement du personnel de la Fonction publique est la baisse du pouvoir d’achat. Alors que les prix augmentent pour toutes les dépenses indispensables de la vie quotidienne, il n’y a eu aucune augmentation générale des salaires depuis trois ans, la valeur du point d’indice, qui sert de base au calcul des salaires, étant bloquée depuis 2011. Loin d’être les nantis que la droite montre du doigt, la plupart des fonctionnaires sont mal payés : plus d’un million d’agents sont payés aux alentours du smic, les qualifications ne sont plus reconnues à l’embauche, l’État et les collectivités recrutent de plus en plus de précaires payés à un niveau inférieur à celui des salariés titulaires, tout cela concourt à la baisse des salaires. Les agents de la Fonction publique demandent aussi l’abrogation du jour de carence lors des congés maladie instauré par Sarkozy et maintenu par Hollande.

Cette dégradation du service public ne concerne pas seulement les salariés de la Fonction publique, elle frappe aussi les usagers qui vivent au quotidien la fermeture de bureaux de poste sous prétexte qu’ils ne sont pas assez rentables, les queues interminables à Pôle emploi ou dans tous les services sociaux et hospitaliers à cause du manque de personnel, les classes surchargées où leurs enfants ne peuvent pas travailler sereinement, etc. Que l’on soit travailleur du public ou du privé, chacun est concerné par la casse du service public.

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: